AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

2013

Légionnaire et boxeur, Riadh Sahraoui conserve son titre de champion du monde de kick boxing, à Montluçon

Envoyer

Publié le 24/03/2013

Il s'est imposé par KO, à la 3e reprise.Ryad Sahraoui reste invincible dans sa discipline, devant 2500 spectateurs et la présence plutôt inhabituelle de nombreux légionnaires. 

Riadh Sahraoui, légionnaire, boxeur et...champion du monde de kick boxing, fête sa victoire sur le ring, entouré de

son chef de corps et du maire de Montluçon le 23 mars 2013.

Dans la salle Athanor de Montluçon, pleine à craquer, le public remarque la présence de légionnaires et de leur chef de corps venus soutenir l'un des leurs. Riadh Sahraoui est un habitué des opérations extérieures. Il s'est notamment distingué en Afghanistan. Mais combattre sur les rings est sa seconde passion. Le Colonel Jean-Christophe Bechon du 1er Régiment Etranger Cavalerie relève les "valeurs de courage, d'engagement et de don de soi" dont fait preuve le légionnaire-boxeur.

Sahraoui a déjà disputé 180 combats de kick boxing et il a sa devise pour gagner : "S'adapter, c'est dominer" dit-il. A Montluçon, il s'est imposé sans difficulté dans ce sport de combat, de coups de pied et de poing. A l'appel de la 3éme reprise, son coup de pied dévastateur a déboîté l'épaule de son adversaire espagnol. 

Après cette nouvelle victoire expéditive, Sahraoui conserve son titre de champion du monde et compte se rendre à Las Vegas pour un nouveau combat.


Le légionnaire champion du monde de Kick Boxing remet son titre en jeu chez lui, à Montluçon

Envoyer

5500 généraux français

Envoyer

Exclusif : sous le feu des djihadistes du Nord-Mali avec les légionnaires

Envoyer

13/03/2013

De violents combats ont eu lieu, dimanche, dans le massif des Ifoghas entre l’armée française et des djihadistes. L’envoyé spécial de FRANCE 24, Matthieu Mabin, était aux côtés des légionnaires français au moment de l’affrontement.

Par Matthieu MABIN , envoyé spécial dans le massif des Ifoghas (vidéo)
FRANCE 24 (texte)
 

Dans le massif des Ifoghas, au Nord-Mali, un peloton du deuxième régiment étranger de parachutistes (REP) poursuit son offensive contre les djihadistes. Dimanche 10 mars, dès 9h30, les premiers tirs retentissent. La température atteint déjà 45°C et les sacs des militaires pèsent près de 50 kg.

De violents combats s’ensuivent entre les légionnaires et les combattants islamistes retranchés dans les failles du relief. En quelques secondes, les islamistes sont réduits au silence. Bilan : quatre morts côté djihadiste. Aucune victime n’est à déplorer parmi les soldats français.

"Un prisonnier, une source précieuse pour le renseignement"

Parmi les corps se trouve un survivant, un adolescent. Terrorisé, il avance vers les militaires et finit par trébucher sur le corps de l’un de ses compagnons d'armes. Il est blessé au bras gauche. 

Sur ordre du sergent, l’enfant-soldat enlève ses vêtements pour montrer qu’il n’est pas ceinturé d’explosifs. Puis, le militaire lui offre à boire, et finit par lui faire la morale.

Escorté, le prisonnier est transféré sur la base du commando avant d'être évacué vers l'état-major basé à Tessalit. "C'est une source précieuse pour le renseignement", avance un légionnaire. 

"D'ici à trois semaines, ce territoire sera complètement visité"

Pour l'heure, aucune trace des otages français. La conquête des Ifoghas, considéré comme un bastion des groupes islamistes armés, dont Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), ne fait que commencer. 

"Nous poursuivons la libération de ce territoire quasiment mètre par mètre", a déclaré le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, dans le quotidien Le Monde daté du mardi 12 mars. "Il y aura sûrement d'autres combats violents. D'ici à trois semaines, si tout se passe comme prévu, ce territoire sera complètement visité."

Le calendrier avancé par le ministre de la Défense coïncide avec la date du début du retrait des troupes françaises déployées au Mali prévu pour avril, comme l'a annoncé François Hollande le 6 mars dernier.


Combats dans l'Adrar des Ifhôgas, Armée Française, Mali, du 09/02 au 01/03 2013

Envoyer

Page 10 sur 14

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui5
mod_vvisit_counterHier4509
mod_vvisit_counterCette semaine4514
mod_vvisit_counterSemaine dernière36132
mod_vvisit_counterCe mois5
mod_vvisit_counterMois dernier205569
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/099810730

Qui est en ligne ?

Nous avons 1013 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13605
Affiche le nombre de clics des articles : 20630177
You are here ACTUALITE XXI° 2013