AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

La Légion étrangère, l'exception française

Envoyer

http://www.france24.com/

28/04/2018

Nimbée d'une aura de prestige et de mystère, la Légion étrangère est redoutée des ennemis de la France et parfois enviée par ses alliés. Son mode de fonctionnement est unique : elle recrute des hommes venus du monde entier pour servir la France, un pays qui n'est pas le leur. Les légionnaires apprennent à se battre, à vivre ensemble, à faire corps. Qui sont ces hommes et qu’est-ce qui les anime ? Nos reporters ont partagé le quotidien d'une compagnie de la Légion en opération au Mali.

"Legio Patria Nostra" (La Légion est notre patrie). Telle est la devise de la Légion étrangère française. Ses membres viennent du monde entier : Europe, Afrique, Asie ou encore Amérique. En France, ils sont 8 900, issus de 140 nationalités différentes. Un recrutement unique dans le monde.

Loin de leur pays de naissance et de leur famille, ces hommes apprennent à se battre, à servir et à vivre ensemble. Ils apprennent avant tout à faire corps avec leurs différences culturelles.

Lorsqu’ils s’engagent, ils ont entre 17 et 40 ans et ne parlent pas toujours français. La plupart d’entre eux a eu une vie avant la Légion étrangère. Certains y font leur carrière, d’autres la quitteront… La Légion exige une rigueur absolue. Y entrer est difficile, mais y rester aussi.

Un sacerdoce

En échange d'une nouvelle vie, les légionnaires renoncent à certaines de leurs libertés. Pendant les deux premières années, avant d'être "Régularisés de situation militaire" (RSM), ils ne possèdent pas de papiers d’identité civils et servent sous un nom d’emprunt. Pendant toute la durée de leur contrat initial, les cinq premières années, ils ne peuvent ni se marier, ni avoir d'enfants et ne peuvent pas devenir propriétaires. En somme, ils épousent la Légion.

Si le mythe du criminel venu se cacher sous le képi blanc a longtemps nourri les fantasmes, les crimes de sang, les crimes sexuels et l’implication dans le trafic de drogue sont désormais éliminatoires.

Qui sont alors ces hommes venus d’ailleurs pour servir un pays qui n’était pas le leur ? Guerriers romantiques, idéalistes ou têtes brulées ?

Nos reporters Fanny Allard et Claire Paccalin ont suivi les soldats de la 13ème Demi-brigade de Légion étrangère (DBLE), depuis leur régiment au Larzac jusqu’en mission au Mali, où la France est engagée dans l'opération Barkhane.

Elles ont rencontré le légionnaire Maxime, un Belge de 18 ans, engagé à 17 ans et demi, l'âge minimum, le caporal Brandon, un Américain du Tennessee qui rend fou ses camarades avec sa musique country et le sergent Giacomo, un Italien taiseux, qui peu à peu se dévoile. Derrière ces légionnaires, qui bien sûr sont des combattants, il y a des hommes. Attachants, originaux, mus avant tout par la volonté de donner un sens à leur vie.

Par Fanny ALLARD , Claire PACCALIN


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui5331
mod_vvisit_counterHier7291
mod_vvisit_counterCette semaine19091
mod_vvisit_counterSemaine dernière54503
mod_vvisit_counterCe mois118951
mod_vvisit_counterMois dernier233323
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098095074

Qui est en ligne ?

Nous avons 1520 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13430
Affiche le nombre de clics des articles : 17683810
You are here ACTUALITE XXI° 2018 La Légion étrangère, l'exception française