AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

2011

Antoine Pénarubia vient de nous quitter au terme d'une longue vie.

Envoyer

Le 18/11/2011

 

Nous le savions fatigué depuis de longs mois, une situation qu'Antoine Pénarubia, homme très actif, supportait difficilement.

Né à Arquettes-en-Val, dans l'Aude, le 21 novembre 1922, il est décédé le 12 novembre dernier à l'âge de 89 ans.

A l'âge de 20 ans, le 5 juin 1942, pour échapper au STO (service du travail obligatoire en Allemagne), il s'engageait dans la légion étrangère. Mobilisé à Marseille il fut directement affecté en Afrique. Dès lors il va prendre une part importante à la libération de la France avec l'armée du général de Lattre de Tassigny. Il a participé aux batailles des Vosges, de Belfort, d'Alsace, de Colmar et du Danube. Il fut décoré de la croix de Guerre avec étoile de bronze par le maréchal de Lattre de Tassigny. Avec son unité, il participa à la libération des camps de concentrations au fur et à mesure de l'avancée des armées alliées. Il gardera de cette époque glorieuse un amour profond pour la liberté et la paix. Libéré le 15 novembre 1945 il rentra au pays pour épouser, le 21 novembre 1946, Angèle Lafite. De cette union naquirent trois enfants : Monique, Gérard et Marie-Josée.

De retour à la vie civile Antoine travailla la terre avant d'entrer, en 1950, dans les Ponts et chaussées où il effectua et termina une carrière de chef d'équipe à la subdivision d'Ille-sur-Têt.

Antoine était un homme très actif. Il était impliqué dans de nombreuses associations du village. Adorant le rugby, il a vu défiler dans les vestiaires et sur le terrain plusieurs générations de rugbymen. Dirigeant infatigable, il répondait toujours présent lorsque l'on avait besoin de ses services. Sa deuxième passion était la musique. Il a été à l'origine de la renaissance de la clique de Vinça. Pas une cérémonie officielle ne se déroulait sans la présence d'Antoine et de sa grosse caisse. Il s'avait sans cesse motiver ses troupes en renonçant au découragement.

Nous ne reverrons plus cette sympathique silhouette parcourir à vélo les rues du village avec toujours un mot gentil pour toutes les personnes qu'il rencontrait. Il trouvait toujours un mot d'encouragement ou une plaisanterie, sachant souvent détendre une conversation un peu tendue. Adieu Antoine ton souvenir restera présent dans nos mémoires.

Nous présentons à Angèle son épouse, à Monique, Gérard, Marie-Josée et à toute leur famille nos sincères condoléances.


Salles-sur-l'Hers. Hommage à deux lieutenants tombés au champs d'honneur

Envoyer

Publié le 17/11/2011

 
Les familles Maranzana et Tirat, devant la plaque commémorative d'un des leurs./Photo DDM, Ch Marti.

La traditionnelle cérémonie du souvenir des combattants disparus pendant la guerre de 1914-18 et autres conflits jusqu'à ce jour, s'est déroulée à Salles-sur-l'Hers le dimanche 13 novembre. Cette cérémonie d'un déroulement exceptionnel pour cette année 2011, en effet deux jeunes lieutenants, tombés au champ d'honneur l'un en Indochine (Michel Tirat) le 16 juin 1954, et l'autre au Liban (Jean-Pierre Maranzana) le 2 février 1988, ont été inscrits pour la première fois sur le monument aux morts.

L'assistance nombreuse et les familles des deux derniers inscrits ont apprécié la présence d'un piquet d'honneur et de deux lieutenants détachés pour la circonstance de la légion étrangère de Castelnaudary, et douze porte-drapeaux d'associations d'anciens combattants, de la gendarmerie, de l'ensemble des sapeurs-pompiers. Cette émouvante cérémonie était présidée par Michel Brousse, conseiller général et maire de Salles-sur-l'Hers. Que soient ici remerciés tous ceux qui ont activement participé au bon déroulement de cette cérémonie, en particulier les colonels (ER) Canalès et Lefèvre, les associations d'anciens combattants et le colonel commandant la légion étrangère de Castelnaudary, et son détachement.

Tous les participants se sont retrouvés autour du verre de l'amitié.


Villasavary. La cérémonie du 11-Novembre

Envoyer

Publié le 16/11/2011

Dépôt de gerbe au monument aux morts par M. Smyth, Jacques Danjou et Maurice Sié.

Près de soixante-dix personnes dont une vingtaine d'enfants ont assisté à la commémoration du 11-Novembre devant le monument aux morts. Si le piquet de la légion était absent, M. Smyth, légionnaire honoraire, qui a choisi d'habiter chez nous, le représentait. Le maire, ravi de la présence des enfants, leur a fait un petit cours d'histoire locale en rappelant les soixante-quinze morts de Villasavary de la guerre 1914-18 dont vingt et un en 1915. « Imaginez le maire de l'époque qui, près de deux fois par mois, allait annoncer aux familles le décès d'un de leurs fils. Ce fut une période très douloureuse pour les familles, le village et la France».


Une cérémonie en mémoire d'un jeune légionnaire décédé en Afghanistan

Envoyer

Publié le mercredi 16 novembre 2011

Une cérémonie en mémoire de Goran Frankovic, le jeune légionnaire serbe décédé lundi en Afghanistan, aura lieu vendredi au 2e Reg (Régiment étranger de génie) de Saint-Christol (Vaucluse) qu'il avait rejoint en août 2011. Le corps de ce militaire qui s'était engagé dans Légion étrangère en mars 2010 (pour une durée de cinq ans) sera ensuite rapatrié en Serbie.

Goran Frankovic, âgé de 25 ans, faisait partie d'une compagnie de 130 légionnaires du Reg qui venaient d'arriver dans la région de Kapisa. Il a été mortellement atteint par un tir d'arme légère alors qu'un détachement tentait de sécuriser un axe routier pour le passage d'un convoi logistique.

En décembre 2009, un autre légionnaire du Reg, le capitaine Benoit Dupuis, avait été tué dans ce même secteur sensible de l'Afghanistan.


Villespy. Le souvenir du 11-Novembre

Envoyer

Publié le 16/11/2011

 

La minute de silence au monument aux Morts.

C'est en présence du conseil municipal, d'un piquet d'honneur de la légion étrangère de Castelnaudary, des enfants de l'école ainsi que de la population de Villespy que s'est déroulée la cérémonie du 11-Novembre, hommage aux soldats morts pendant la Première Guerre mondiale. Les enfants de l'école ont lu la lettre du Président de la République. Après avoir cité les noms des hommes de notre village morts au combat, les honneurs ont été rendus par le détachement militaire de la légion, tandis que le porte-drapeau, M. Lala, abaisse les couleurs. Un discours était lu par le premier adjoint, M. Carli, M. Thierry Alibeu, maire, était retenu au chevet de son papa très fatigué. Un vin d'honneur a clôturé la cérémonie.


Labécède-Lauragais. 11-Novembre : le souvenir

Envoyer

Publié le 16/11/2011

Une gerbe est déposée au pied du monument aux morts.

Invités par les anciens combattants, les enfants de l'école et les Labécédois sont venus rendre hommage aux soldats morts pour la France pendant la guerre de 1914-1918. À Labécède, les vingt soldats qui ont donné leur vie ont été appelés un à un par des élèves de l'école tenant chacun une bougie. Une gerbe au pied du monument aux morts a été déposée et un piquet d'honneur du 4e régiment de la légion étrangère était présent à cette manifestation. Les discours officiels furent écoutés par un public recueilli. À la salle polyvalente on pouvait admirer une très intéressante exposition de textes et gravures sur cette guerre pendant qu'un apéritif était servi.

Monclar-de-Quercy. Commémoration avec la Légion étrangère

Envoyer

Publié le 16/11/2011

Les enfants des écoles sont venus nombreux auprès de leurs aînés anciens combattants et porte-drapeaux en ce jour du souvenir et de la reconnaissance.

Exceptionnellement, c'est mardi 15 novembre que se déroulaient, à Monclar, les cérémonies commémoratives du 11 novembre 1918. Ce décalage de la date s'explique par la présence d'un détachement de jeunes engagés volontaires de la Légion étrangère de Castelnaudary qui, à cette occasion, ont reçu leur képi blanc, symbolisant ainsi le renouvellement de leur engagement au service de la Légion et de la nation et leur promesse de servir avec honneur et fidélité. Cette cérémonie, faisant suite au service religieux célébré par l'abbé Raymond Laurens, prenait tout son sens dans l'hommage qu'elle rendait aux morts de tous les conflits, et particulièrement au légionnaire Srankovski, du 2e régiment étranger de génie, décédé avant-hier, dans la vallée de la Kapisa, en Afghanistan. Le commandant en second du régiment de Castelnaudary le mentionnait avec une émotion certaine dans son discours officiel. Les hasards du calendrier ont fait que cette cérémonie s'est déroulée le jour anniversaire de la création du 4e régiment étranger, le 15 novembre 1920.

Nous ne saurions être complets sans faire mention de la présence des nombreux enfants des écoles de Monclar qui, encadrés par leurs instituteurs et assis entre le monument aux morts et les porte-drapeaux des anciens combattants, ont témoigné par leur présence du lien très fort armée-nation qui unit les citoyens aux soldats prêts à mourir pour la France, pour la défense de nos valeurs démocratiques.

Jean-Paul Albert, maire et vice-président du conseil général, soulignait dans son allocution l'importance du devoir de mémoire qui nous lie ainsi à notre propre Histoire.


Boycott

Envoyer

le 15 novembre 2011

(... ) Plusieurs maires et édiles de gauche ont, à l'occasion des cérémonies du 11-Novembre, boycotté le message d'un président de la République démocratiquement élu. Cette attitude ne fait l'objet d'aucun commentaire. Il s'agissait pourtant de glorifier, non pas la guerre, mais le souvenir de ceux qui sont morts pour les libertés et les valeurs de notre pays. Cette attitude est-elle vraiment républicaine?" C. CLAIR (Montpellier)


 

À Villasavary

Envoyer

Le 15/11/2011

 

Le maire avec les Anciens combattants.

C'était la 11e heure du 11e jour, le 11e mois, en 1918, quand le clairon a retenti sur les champs de bataille, annonçant l'Armistice.

Pour commémorer la fin de cette guerre, la cérémonie du 11-Novembre a réuni élus et public. Après un dépôt de gerbes au tombeau militaire du cimetière, le même geste a été accompli au monument aux Morts. Le maire, entouré d'une délégation des anciens combattants, a lu le texte officiel du président de la République, après une minute de silence suivie de "la Marseillaise".

Cette année encore, des écoliers et des collégiens ont déposé des bouquets de fleurs au pied de la stèle pour, selon le maire : "Entretenir la mémoire afin de ne jamais oublier".

Les participants se sont ensuite retrouvés sous les halles, pour un vin d'honneur. Le traditionnel repas des anciens combattants avait lieu au "Savary", le restaurant local.


À Puginier

Envoyer

Le 15/11/2011

 

Les légionnaires étaient là, les enfants aussi.  ©  Photo D. Rumeau

C'est ce vendredi, que le 93e anniversaire de l'Armistice de la Première Guerre mondiale a été célébré, en présence de nombreux Puginois et Puginoises, et d'un piquet de la 1re compagnie de légionnaires du 4e régiment étranger, compagnie qui a d'ailleurs ses quartiers à la ferme de Bel Air, dans la commune.

Après le dépôt de gerbe, les enfants du village, en présence du maire, Éliane Brunel, de Stéphane Linou, conseiller général du canton nord et de deux porte-drapeau, ont lu quelques lettres de soldats, écrites à leur famille. Puis, à l'image d'un choeur improvisé, ils ont interprété une émouvante "Marseillaise".

Après la lecture de la lettre présidentielle, les remerciements du maire adressés aux enfants, pour leur présence, et aux employés communaux, pour l'entretien et la petite restauration du monument aux Morts, la population était conviée à un vin d'honneur.


Page 5 sur 30

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui4635
mod_vvisit_counterHier5137
mod_vvisit_counterCette semaine29205
mod_vvisit_counterSemaine dernière38037
mod_vvisit_counterCe mois82888
mod_vvisit_counterMois dernier137357
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/0914970527

Qui est en ligne ?

Nous avons 1674 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 14180
Affiche le nombre de clics des articles : 30921913
You are here PRESSE XXI° 2011