AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size




Décès du Général (2s) Yves DERVILLE

Envoyer

Le Général (2s) Yves DERVILLE est décédé le 1er Mai 2022 à 21h00 à son domicile.

Né le 15 septembre 1944 à Paris, après sa scolarité et en particulier comme élève au Prytanée National Militaire de La Flèche du 09/1963 au 06/1966, il s'engage le 1/09/1966 au titre du 5eme Génie à Satory puis intègre de 1967 à 1969 l'Ecole Supérieur Militaire de Saint-Cyr. Après son année d'application à l'EAI de Montpellier il est affecté comme chef de section successivement de 1970 à 1972 au 7e Régiment d'Infanterie Motorisée à Landau (FFA), de 1972 à 1974 au 2e Régiment étranger à Bonifacio, de 1974 à 1975 au 5e Régiment Mixte du Pacifique à Mururoa et de 1975 à 1977 au 2e Régiment étranger à Corte. Nommé Capitaine en 1976 il est affecté de 1977 à 1979 au Régiment d'Instruction de la Légion étrangère à Castelnaudary où il prend le Commandement de la Compagnie d'Instruction des cadres de la légion étrangère. Il retrouve à l'issue l'EAI de Montpellier où il commande une Brigade de sous-lieutenants de 1979 à 1981 et à l'issue il rejoint l’État-major de la 5e Région Militaire de Lyon  où il occupe pendant deux ans (1981/1983) le poste d'adjoint à l'officier des relations publiques, puis de 1983 à 1985 il intègre comme stagiaire la 97e promotion de l’École Supérieure de Guerre à Paris.  Son diplôme en poche, il est affecté comme chef du BOI au 2e Régiment étranger d'Infanterie à Nîmes de 1985 à 1987. A l'issue il retrouve pendant trois années (1987 /1990) la grisaille parisienne où il occupe le poste de chef de section condition militaire au Bureau Effectifs Personnel de l’État-major de l'Armée de Terre (EMAT). à Paris. A l'issue il retrouve Nîmes où il prend le Commandement du 2e Régiment étranger d'Infanterie de 1990 à 1992. Son temps de commandement terminé il rejoint Aubagne où il occupe les fonctions de Chef d’État-major du Commandement de la Légion étrangère de 1992 à 1995, puis il part prendre le poste de chargé de mission à l’État-major Interarmées de Planification Opérationnelle à Creil  de 1995 à 1997. A l'issue il est affecté outre mer  où il prend le Commandement des Forces Terrestres Françaises stationnées à Djibouti de 1997 à 1999. Enfin , après avoir occupé le poste de chef de la Division Activités à l’État-major de la Région Terre Sud-Est à Lyon  de 1999 à 2001 il prend sa retraite.


Au cours de sa longue carrière il a effectué de nombreux séjours extérieurs, 01.1974/03.1975 Atoll de Mururoa en Polynésie, 02.1976/04.1976 Territoire Français des Afars et des Issas(Djibouti), 08.1986/12.1986 République centrafricaine à Bouar (EFAO), 09.1990/03.1991 Arabie Saoudite/Irak dans la cadre de l'opération Daguet,05.1995/03.1996 Yougoslavie (Zagreb/Sarajevo), 07.1997/07.1999, République de Djibouti.


Il était  Officier de la Légion d'Honneur, Commandeur de l'Ordre National du Mérite, Croix de guerre des théâtres d'opération extérieurs avec palme, Croix de la valeur militaire avec étoile de bronze, Croix du combattant.


Il était marié et père de deux enfants, Arnaud et Anne-Sophie.


Ses obsèques auront lieu le jeudi 5 mai 2022 à 14h00, en l'église de Saint -Pierre à Margueritte. Une bénédiction sera célébrée conjointement par l'abbé Michel, curé de la paroisse et par le Père Chapeau, aumonier du 2e REI et en présence du Père Yannick Lallemand. L'éloge funèbre sera prononcé par le Général d'armée Jean Louis Georgelin. La clôture de ses obsèques se fera au crematorium de Nîmes dans la plus stricte intimité.


La famille ne souhaite ni fleurs, ni couronnes, néanmoins les frais de fleurissement peuvent être faits en dons au Foyer d'entraide de la légion étrangère (FELE)


Après la cérémonie religieuse un regroupement de tous les participants se fera sur la place Alphonse Martin proche de l'église pour un dernier hommage.


Le Président et le porte drapeau ainsi que les membres du bureau participeront à la cérémonie et j'invite tous les membres disponibles à venir nous rejoindre pour rendre un dernier hommage au Général et soutenir sa famille. Tenue amicale d'été, regroupement 13h45 devant le parvis de l'église.


Je me fais votre porte parole pour présenter à sa famille nos très sincères condoléances.


Sentiments attristés


Lt Colonel (er) Deutschmann Michel
Président de l'AALE NÎMES.


Décès du Capitaine (er) Norbert Drelon

Envoyer

https://www.maison-legionnaire.com/

Le Général (2s) Bruno LE Flem Président du Conseil d'administration,
L'ADC (er) Noel NOVIOT Directeur adjoint,

Les pensionnaires de la Maison du Légionnaire ont la douleur de vous faire part du décès brutal du Capitaine (er) Norbert DRELON Directeur de la Maison du Légionnaire ce matin 25 Avril 2022.

Les obsèques du Capitaine (er) DRELON Norbert Directeur de la Maison du Légionnaire d'Auriol auront lieu le mercredi 4 Mai 2022 en l'église d'Auriol à 10h00.Les honneurs militaires seront rendus à l'issue sur le parvis de l'église d'Auriol.Le reste de la cérémonie se déroulera dans la plus stricte intimité familiale.
Qu'il repose en Paix
Que saint Michel veille sur vous.


Décès de madame Marcelle Giarmoléo

Envoyer

Marcelle s'est éteinte dans son sommeil dans la nuit du 16 au 17 avril 2022.

Elle ne souhaitait pas de cérémonie, les obsèques auront donc lieu dans la stricte intimité familiale

Le Président et les membres de l'Amicale présentent à Antoine et à ses enfants, leurs sincères condoléances et l'assurent de toute leur affection.


Obsèques du Général(2S) Jules Belgodère

Envoyer

Décès du Général(2S) Jules Belgodère

Envoyer

Le Général(2S) Jules Belgodère a rejoint le dernier bivouac le mardi 18 août 2020 au BUISSON (Lozère) à l’âge de 92 ans.

Saint-cyrien de la promotion "Général Leclerc" (1946-1948), le sous-lieutenant Jules BELGODÈRE choisit l’infanterie et est désigné pour l’Indochine où il sert au 2e Bataillon étranger de parachutistes de 1950 à 1952. Grièvement blessé le 30 janvier 1952 à Hoa-Binh, il est évacué par hélicoptère sur l'Hôpital  Lanessan de Hanoï.

Il totalise 7 citations et une blessure dont il gardera à vie des séquelles.

 


Hommage au Capitaine(er) Karl Stemberger

Envoyer

Décès du Capitaine(er) Karl STEMBERGER

Envoyer

Mme Angèle STEMBERGER, née CALI, son épouse ; Karline, Marie-Christine, Ludovic et Babeth, ses enfants ; ses 11 petits-enfants et 5 arrière-petits-enfants ont la grande tristesse de vous faire part du décès de Monsieur Karl STEMBERGER, capitaine de la Légion Étrangère à la retraite survenu le 29 mai 2020, à l'aube de ses 91 ans.


La cérémonie religieuse sera célébrée le vendredi 5 juin 2020, à 9 h 30, au complexe funéraire de Grammont, suivie de la crémation.


Au vu des circonstances sanitaires, les obsèques se dérouleront dans l'intimité familiale.


S.F MONTPELLIER MEDITERRANEE METROPOLE


Domaine de Grammont SAEML SFMA
04.67.22.83.83 - Nuit : 06.11.51.42.45


Barkhane : décès du légionnaire de 1ère classe Kévin Clément (1er REC)

Envoyer
Florence Parly, ministre des Armées, a appris avec une profonde tristesse la mort au combat du légionnaire de 1ère classe Kévin Clément, affecté au 1er Régiment étranger de cavalerie. Engagé au sein de l’opération Barkhane, il est tombé pour la France ce lundi 4 mai 2020, lors d’un accrochage avec des terroristes dans la région de Ménaka, au Mali.
La ministre des Armées adresse toutes ses condoléances à sa famille, à ses proches, ainsi qu’à ses frères d’armes pour qui elle a une pensée particulière. Le légionnaire Clément rejoint dans le sacrifice ultime son camarade le brigadier Dmytro Martynyouk, décédé le 1er mai. Ce lourd tribut payé par la Légion étrangère n’entame ni sa détermination ni son efficacité. Elle poursuit sa mission, à la manière de ses Anciens.

Le ministère des Armées, et en particulier l'armée de Terre, sont aux côtés de la famille du légionnaire de 1ère classe Kévin Clément et de l'ensemble des militaires de l’opération Barkhane.

La ministre des Armées s’incline devant l’engagement du légionnaire de 1ère classe Kévin Clément qui a servi la France jusqu’au bout de sa mission, « Avec honneur et fidélité » comme le dit si justement la devise de la Légion étrangère. La France n’oublie jamais aucun de ceux qui l’ont choisie et se sont battus pour elle.

La ministre s’associe à la douleur du 1er Régiment étranger de cavalerie, durement éprouvé, dont l’engagement au Mali demeure. Aux côtés de leurs frères d’armes français, européens et sahéliens, la lutte contre le terrorisme continue. Dans la région des trois frontières, la France concentre ses efforts aux côtés des pays du G5 Sahel.

La ministre salue l’engagement des plus de 5 000 militaires engagés au sein de l’opération Barkhane qui continuent, sans relâche, de combattre pour la sécurité des populations locales et la protection de nos concitoyens.


Lundi 4 mai 2020, lors d’une opération visant un groupe armé terroriste dans le Liptako malien, le 1re classe Kévin Clément du 1er régiment étranger de cavalerie (1er REC), est mort pour la France dans l’accomplissement de sa mission au sein de l’opération Barkhane. L’armée de Terre adresse à sa famille, à ses proches et ses frères d’armes ses plus sincères condoléances.

Né le 5 juin 1998 à Luxeuil les Bains, le légionnaire de 1re classe Kévin Clément a accompli toute sa carrière au 1er régiment étranger de cavalerie de Carpiagne.

Il s’engage le 15 septembre 2017 au sein de la Légion étrangère. Après sa formation initiale au 4e régiment étranger, où il se distingue par son excellent état d’esprit, il est affecté au 1er régiment étranger de cavalerie le 1er février 2018. Réussissant brillamment la certification pratique, il occupe la fonction de combattant embarqué au 1er escadron.

En 2019, il suit une formation aux techniques spécialisées d’auxiliaire sanitaire et participe à une mission de courte durée en Martinique lors de laquelle il reçoit, avec son peloton, une lettre de félicitation de niveau divisionnaire pour les excellentes qualités démontrées lors du stage d’aguerrissement au 33ème RIMa. Il reçoit également la médaille de la Défense nationale échelon bronze.

Cherchant constamment à progresser et toujours très impliqué à l’instruction, il est remarqué par ses supérieurs comme un légionnaire très prometteur. Camarade d’exception, son esprit de cohésion est reconnu de tous et son goût de l’effort comme sa loyauté sont particulièrement appréciés. Toujours volontaire, il est déployé en opération extérieure au Mali au sein de la force Barkhane en février 2020, en tant que combattant embarqué au 1er escadron. Grâce à ses remarquables qualités, il est décoré de la médaille outre-mer avec agrafe Sahel.

Le 4 mai 2020, il est pris à partie alors que son peloton est engagé dans une action de combat contre les groupes armés terroristes dans le Liptako malien. Grièvement blessé par balle à la tête, il est pris en charge par l’équipe médicale et évacué vers Gao, où il décède des suites de ses blessures.

Le légionnaire de 1re classe Kévin Clément était célibataire sans enfant.

Il est mort pour la France, dans l’accomplissement de sa mission.

Barkhane : décès du brigadier Dmytro Martynyouk (1er REC)

Envoyer

La ministre des Armées a appris avec émotion et tristesse le décès du brigadier Dmytro Martynyouk, légionnaire du 1er régiment étranger de cavalerie.

Engagé au sein de l’opération Barkhane, le brigadier Dmytro Martynyouk a été grièvement blessé le 23 avril au Mali lors de l’explosion d’un engin explosif improvisé. Transféré à l’hôpital d’instruction des armées Percy, il a succombé à ses blessures vendredi 1er mai.

La ministre des Armées rend hommage à ce légionnaire mort pour la France. Elle s’incline devant son engagement qui incarne la force de la Légion étrangère. La France est reconnaissante envers ceux qui l’ont choisie, envers ceux qui donnent leur vie pour elle.

La ministre des Armées exprime toutes ses condoléances à sa famille, à ses proches, à ses frères d’armes. L’ensemble du ministère des Armées, en particulier l’armée de Terre et la Légion étrangère, sont à leurs côtés dans cette épreuve douloureuse. La ministre adresse également toutes ses pensées au légionnaire blessé aux côtés du brigadier Dmytro Martynyouk.

Le brigadier Dmytro Martynyouk est mort en luttant contre le terrorisme dans une région où plusieurs groupes mènent des actions violentes contre les populations civiles. Il est mort au nom de convictions et de valeurs qu’il aura défendues jusqu’à son dernier souffle. Au Sahel, la France est et reste engagée aux côtés du Mali, du Burkina Faso, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad dans ce combat sans relâche contre les groupes armés terroristes.

Plus de 6 000 militaires sont engagés en opérations extérieures sur différents théâtres de guerre. Avec courage, professionnalisme et sang-froid, ils défendent inlassablement la France, la liberté et œuvrent à la protection des Français.

 

Né le 28 août 1991 à Volotchysk en Ukraine, le brigadier Dmytro Martynyouk a accompli toute sa carrière au 1er régiment étranger de cavalerie à Carpiagne.


Il s’engage le 17 septembre 2015 au sein de la Légion étrangère. Après sa formation initiale au 4 e régiment étranger, où il se distingue par sa camaraderie et un fort engagement personnel, il est affecté au 1 er régiment étranger de cavalerie en mars 2016.


Il occupe successivement les fonctions de pilote puis chargeur, sur véhicule blindé au 2 e escadron. Il est élevé à la distinction de 1ère classe le 1 er août 2016 et reçoit la même année la médaille de la protection militaire du territoire avec agrafe Sentinelle.


En 2017, il participe à sa première mission de courte durée à Djibouti en tant que chargeur AMX 10RC. Il y confirme d’excellentes qualités militaires en termes d’engagement et de discipline. C’est un frère d’armes sur lequel son peloton peut toujours compter.


Tireur blindé depuis 2019, il s’illustre par son esprit d’initiative et l’application dans la réalisation de ses missions. En juin 2019, il reçoit une lettre de félicitation de niveau régimentaire avec son peloton, pour son investissement exceptionnel et sa remarquable pugnacité lors de la préparation opérationnelle interarmes.


Reconnu par ses chefs pour son professionnalisme, son implication et sa rigueur, il est aussi apprécié de ses camarades.


Parfaitement intégré au sein de son peloton, il se révèle un élément moteur disposant de toutes les qualités pour assumer des responsabilités. Toujours volontaire, il est déployé en tant que chef de bord de véhicule blindé léger en opération extérieure au Mali, dans le cadre de l’opération Barkhane, et s’illustre également comme conducteur de poids lourds dans la région du Liptako.


Le jeudi 23 avril 2020 en fin d’après-midi, le camion-citerne militaire de la force Barkhane du brigadier Martynyouk a été atteint par un engin explosif improvisé dans le Liptako malien alors que l'unité à laquelle il appartient est engagée dans une opération contre des groupes armés terroristes. Grièvement blessé, il a été immédiatement pris en charge par l’équipe médicale déployée, évacué par hélicoptère Caïman vers Gao puis transféré vers la France pour être pris en charge à l’hôpital d’instruction des armées Percy. Le brigadier Martynyouk est décédé des suites de ses blessures le 1 er mai 2020.

Le brigadier Dmytro Martynyouk était célibataire sans enfant.

Il est mort pour la France, dans l’accomplissement de sa mission au sein de l’opération Barkhane.


DÉCÈS DE GEORGES FONTÈS

Envoyer


Page 1 sur 15

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui5687
mod_vvisit_counterHier6071
mod_vvisit_counterCette semaine18188
mod_vvisit_counterSemaine dernière48223
mod_vvisit_counterCe mois211689
mod_vvisit_counterMois dernier196650
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/0916101300

Qui est en ligne ?

Nous avons 3227 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 14328
Affiche le nombre de clics des articles : 33852747
You are here Carnet