AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

2020

Boteco Brasil

Envoyer

https://rouen.fr/

Publié le 28 août 2020

Extérieur Boteco Brasil

Ambiance ambiance au bar-restaurant brésilien Boteco Brasil : à proximité de la gare, l’établissement transporte les clients vers un autre continent avec un maximum d’entrain. Demetrio Pinheiro et sa mère font rayonner les saveurs et les couleurs de leur pays.

La donne change du côté des îlots latino du paysage rouennais : l’Anatole Bar est devenu le Coco Bongo, le Mi Barrio a mis la clé sous la porte, et un petit nouveau nommé Boteco Brasil est en pleine émergence. A deux pas de la gare, invitation au voyage, destination les tropiques. Va chercher bonheur à l’angle du boulevard de l’Yser et de la rue du Champ des oiseaux.

Le patron Demetrio Pinheiro, 33 ans, gère les boissons, dont les cachaças artisanales haut de gamme primées dans des concours internationaux. Demetrio élabore la carte et sa mère Diolene, 51 ans, cuisine les spécialités brésiliennes : feijoada (plat national, sorte de cassoulet à base de haricots noirs et de porc), picanha de bœuf (qui correspond à l’aiguillette de rumsteck), moqueca (ragoût de poissons emblématique de Bahia)…

int_boteco.jpg

La maison prépare aussi les incontournables salgados, petites bouchées du genre tapas, comme la coxinha, cette croquette pannée au poulet typique de São Paulo. Le dessert roi ici ? La mousse de fruit de la passion. 18,50 € pour la formule 2 plats, 22€ pour la formule complète.

Boteco Brasil, ouvert le 22 février en lieu et place du Bistrot Gourmet, a juste eu le temps d’éclore avant de suspendre son activité pendant la durée du passage à Covid. Pas de quoi paniquer Demetrio, aussi cool que dur au mal. La joie de vivre brésilienne dans un corps de légionnaire.

Demetrio, 33 ans, est arrivé en France il y a six ans, dans les rangs du Régiment de cavalerie de la Légion étrangère au camp de Carpiagne (sud de Marseille). "En octobre 2015, une amie de Rouen m’a proposé de lui rendre visite. Je suis venu et je suis tombé amoureux de la ville. J’ai su que si je quittais la Légion, ce serait pour m’installer ici."

Dans une autre vie, Demetrio était gendarme depuis l’âge de 19 ans dans sa ville d’origine : Macapá, sur la ligne de l’équateur, près de la Guyane française. Demetrio est à sa façon un ambassadeur du Brésil en France. "Le pays avec lequel la France partage sa plus longue frontière (730 km), ce n’est pas l’Espagne mais le Brésil, avec le département de la Guyane !"

Boteco Brasil a fermé du 24 au 28 août pour donner un coup de peinture à la façade et aménager une piste de danse au premier étage. A partir du 19 septembre, des cours de samba seront dispensés le samedi à 18h par la professeure Manuella Kassa Cabello, de l’association Bantu Afro Brasileiro (15€ pour une heure, avec une boisson soft).

Boteco Brasil fait la part belle à la musique : le pagode y règne en maître. Prochain concert gratuit de Rogerinho samedi 5 septembre à 20h30. Et un dimanche midi par mois, c’est repas sur fond de fête (on dit "domingueira") pour 19,50€. Rendez-vous le 13 septembre, mais attention au nombre de places forcément limité.


Voyage en France au fil de la Seine avec François Sureau

Envoyer

 

En ces temps où les beaux jours sont de mise, l’envie de voyage se fait sentir. Et ce matin pour combler ce désir, nous vous emmenons suivre le fil de la Seine. Partons avec l'écrivain François Sureau à la découverte des anecdotes, des artistes, et événements qui ont fait l’histoire de ce fleuve.

Le Pont Mirabeau où coule la Seine, si cher à Apollinaire

Le Pont Mirabeau où coule la Seine, si cher à Apollinaire Crédits : Murat Taner - Getty

De Troyes à Paris, d’Apollinaire à André Breton en passant par Blaise Pascal. Dans son dernier ouvrage, “L’or du temps” à paraître cette semaine aux Éditions Gallimard, notre invité croise les époques et les personnages. Et nous dépeint une impressionnante fresque suivant le cours et les mystères de la Seine. Et c’est le long de ce fleuve que naît une multitude d’histoires, de fantasmes et de convoitises.

Vous l’aurez donc compris notre invité du jour, l’avocat et écrivain François Sureau nous emmène dans un univers pas si lointain et pourtant peu connu. Pour certains accessible puisqu’il est situé à moins de 100 kilomètres. Pour les autres, il nous transporte dans un voyage historique et artistique. Partons donc en voyage, à la découverte de la Seine et de son influence sur la scène surréaliste, sur le monde militaire, et sur l'histoire de notre pays.

La Seine sillon visible et invisible d'une France d'hier et d'aujourd'hui

"Agram Bagramko (le personnage principal de "L'Or du temps") est une sorte de double bienfaisant pour moi. Je l’ai suivi car ce livre est une remontée de la Seine et c’est un portrait personnel d’une France que j’ai aimé."

Pour moi la France est l’objet d’une appropriation personnelle. Me demandant cela, je me suis rendu compte que je vivais dans mon pays comme un étranger qui découvre la France. Ce qui explique que dans ce livre, beaucoup de personnages sont venus en France comme Bagramko, Apollinaire. Et d’autres à certains moments ont quitté la France comme Gauguin, De Gaulle. François Sureau

"Il y a l’envie de raconter une histoire personnelle. Et puis il y a aussi une manière de faire en sorte que la littérature n’ait pas de fin. Et ce livre m’a offert une autre vision de la vie, où cette binarité disparaît."

"L'Or du temps", une œuvre ode à la liberté

Tous les univers contraints sont des univers où souffle un vent de liberté. Ce n’est pas tellement l’armée qui me frappe mais c’est plutôt par exemple la légion étrangère. Le fait que ça soit un univers assez pur. L’un des derniers espaces où se faire oublier compte pour soi-même. Où la question que vaut un homme possède un réel sens. François Sureau

"Ce qui est très frappant dans la période contemporaine c’est l’envahissement de la sphère politique dans la sphère privée. Je pense que nous aspirons à un appel d’air. Je pense que notre vie politique comme notre vie individuelle gagne à être habité par des passions véritables qu’il faut vivre. Tout le travail collectif que nous avons à faire et de créer les mécanismes personnels pour s’engager dans cette voie."

Dans un  système de liberté, la liberté de chacun entraîne celle des autres. La plus grande liberté que l’on puisse reconnaître à l’homme est d’être considéré et d’exister pour lui-même. François Sureau


Le Recrutement à la Légion Étrangère – Histoire et Évolutions 1831 – 2019 par le major Jean-Michel Houssin

Envoyer


L'hommage aux deux légionnaires tués au combat au Mali

Envoyer

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/

07.05.2020

FRANCE-MALI-UNR (7).jpg

Ce jeudi après-midi s'est déroulée, à l'Hôtel des Invalides, la cérémonie funèbre en hommage aux deux soldats français morts en opération au Mali. Leurs dépouilles transportées par un cortège funéraire escorté par des motards ont franchi le pont Alexandre III à Paris. Habituellement populaire, cet hommage a été retransmis en vidéo en raison de l'épidémie de Covid-19 (photo AFP).

Les deux légionnaires appartenaient au 1er régiment étranger de cavalerie de Carpiagne (Bouches-du-Rhône), où un hommage national leur sera rendu vendredi, en présence de la ministre des Armées Florence Parly.

FRANCE-MALI-UNR (3).jpg

Kévin Clément, 21 ans, a été mortellement blessé par un tir ennemi, lundi, lors d'une opération de lutte contre les groupes armés djihadistes au Mali.

Vendredi, le brigadier Dmytro Martynyouk avait lui-même succombé à des blessures infligées le 23 avril au Mali par l'explosion d'un engin explosif improvisé.

Leur décès porte à 43 le nombre de militaires français tués au Sahel depuis le début de l'intervention française en 2013, selon les chiffres publiés par l'état-major.


Annulation de la cérémonie grand public commémorant l’anniversaire du combat de Camerone

Envoyer

La Légion étrangère annule ses journées portes ouvertes «Camerone 2020 : s’engager pour vaincre», le 30 avril et le 1er mai 2020, à Aubagne

Annulation évènement public

 

La Légion étrangère annule ses journées portes ouvertes

«Camerone 2020 : s’engager pour vaincre»

le 30 avril et le 1er mai 2020, à Aubagne

 

En application des dispositions mises en place par le ministère des solidarités et de la santé, la Légion étrangère se doit de prendre toutes les mesures nécessaires pour préserver sa capacité opérationnelle et participer à la résilience de la Nation, confrontée à la pandémie du COVID-19.

Dans ce contexte, la cérémonie commémorant l’anniversaire du combat de Camerone ainsi que la kermesse, habituellement ouvertes au grand public, sont annulées.

 

Retrouvez toutes les informations sur www.legion-etrangere.com


La 13e demi-brigade de Légion étrangère L'histoire de la phalange magnifique de la France libre au Mali.

Envoyer

À PROPOS DE CET OUVRAGE

La 13e Demi-brigade de Légion Étrangère. « La 13 » pour les intimes. Un mythe.
Le régiment de toutes les victoires, celles de Narvik et de la France Libre, de Bir Hakeim à Colmar.
Puis ce fut l’Indochine et l’Algérie. Le régiment avait 20 ans, vingt années de guerre.
Et ce fut Djibouti : un coin de terre « française » sur la Corne africaine avec son cortège d’interventions tous azimuts. 50 années « sous le soleil brûlant d’Afrique ».

Puis les Émirats Arabes Unis et la coopération internationale pour quelques belles années.
Mais voilà, en 2016, la 13 est appelée à une nouvelle aventure ; elle prend ses quartiers sur le Causse du Larzac, à la Cavalerie sur les hauteurs de Millau et doit former en urgence plus d’un millier de combattants.
Depuis elle enchaîne missions de protection du territoire et opérations extérieures.
C’est cette histoire que ce livre veut vous raconter, avec la vie concrète de ces légionnaires de la 13, « venus défendre la patrie avec honneur et dévouement ».
Une réalité aussi belle et grande que le mythe qui l’auréolait.

 

André-Paul Comor est maître de conférences honoraire à l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence, auteur de nombreux travaux importants sur l'histoire militaire et notamment la Légion étrangère, dont L'Épopée de la 13e demi-brigade de Légion étrangère, 1940-1945 (NEL, 1988), Les Carnets du lieutenant-colonel Brunet de Sairigné (NEL, 1990), La Légion étrangère (PUF, coll. "Que sais-je ?", 1992), Camerone (Tallandier, 2012), La Légion étrangère, histoire et dictionnaire (Robert Laffont, 2013), Le 2e Étranger (éditions Pierre de Taillac, 2016).

Ludovic de La Tousche est officier de cavalerie.


LE 2E RÉGIMENT ETRANGER DE PARACHUTISTES PENDANT LA GUERRE D'ALGÉRIE

Envoyer

Le 2e R.E.P. a participé à la guerre d'Algérie du 8 août 1955 au 5 juillet 1962. Cette chronologie donne les principaux combats du régiment, année par année, avec les premiers combats dans les Aurès dès 1955 ; les premières opérations aéroportées ; de nombreuses opérations dans les Aurès-Nementcha ; les opérations du plan Challe ; l'opération Ariège dans les Aurès en 1960. Après le putsch d'avril 1961, le 2e R.E.P. est affecté en zone ouest Oranie. En décembre 1963, il s'installe à Bou-Sfer avant de rejoindre progressivement sa garnison de Calvi entre 1964 et 1967. Les annexes donnent les généraux en chef, les généraux commandant la 25e D.P., les chefs de corps, officiers, sous-officiers et légionnaires du régiment. L'intégralité des droits d'auteur de ce livre est reversée à l'Entraide légionnaire et à l'Entraide parachutiste.


KOLWEZI (Zaïre) Mai-juin 1978

Envoyer

L'intervention française au Shaba a été déclenchée le 18 mai 1978 pour faire face à une situation d'urgence imprévue où la population européenne était en train de se faire massacrer à Kolwezi, à 6000 kilomètres de la France. Cet engagement, l'opération Bonite, a été menée par une unité de la Légion étrangère française, le 2e régiment étranger de parachutistes (2e REP), ainsi que par des troupes belges et zaïroises. Limitée dans le temps et dans l'espace, l'opération aéroportée sur Kolwezi a une dimension médiatique et psychologique particulièrement significative. L'intégralité des droits d'auteur de ce livre est reversée à l'Entraide légionnaire et à l'Entraide parachutiste.


Điện Biên Phủ - 20 novembre 1953 - 7 mai 1954

Envoyer

Cette chronologie de la bataille de Diên-Biên-Phu souligne l'héroïsme des défenseurs du camp retranché, notamment des légionnaires et des parachutistes qui se sont sacrifiés lors des nombreuses contre-attaques. Plusieurs bataillons de la Légion étrangère ont disparu dans la tourmente. Sur les 12 000 prisonniers faits par le Viêtminh, 9 000 ont disparu. L'intégralité des droits d'auteur de ce titre est reversée, à parts égales, à l'Entraide légionnaire et l'Entraide parachutiste.


LA BATAILLE DE CAMERONE (Mexique) 30 avril 1863

Envoyer

Cette chronologie de la bataille de Camerone, construite autour du récit officiel lu dans toutes les unités de la Légion étrangère le 30 avril, est un témoignage de l'héroïsme des légionnaires de la 3e compagnie du Régiment Étranger. Le serment de Camerone a été repris par d'autres unités de la Légion étrangère. L'intégralité des droits d'auteur de ce livre est reversée à l'Entraide légionnaire et à l'Entraide légionnaire.


Page 1 sur 2

  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui8342
mod_vvisit_counterHier11421
mod_vvisit_counterCette semaine76932
mod_vvisit_counterSemaine dernière89685
mod_vvisit_counterCe mois295483
mod_vvisit_counterMois dernier313217
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/0910894780

Qui est en ligne ?

Nous avons 2353 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13709
Affiche le nombre de clics des articles : 22625757
You are here BREVES 2020