AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Boteco Brasil

Envoyer

https://rouen.fr/

Publié le 28 août 2020

Extérieur Boteco Brasil

Ambiance ambiance au bar-restaurant brésilien Boteco Brasil : à proximité de la gare, l’établissement transporte les clients vers un autre continent avec un maximum d’entrain. Demetrio Pinheiro et sa mère font rayonner les saveurs et les couleurs de leur pays.

La donne change du côté des îlots latino du paysage rouennais : l’Anatole Bar est devenu le Coco Bongo, le Mi Barrio a mis la clé sous la porte, et un petit nouveau nommé Boteco Brasil est en pleine émergence. A deux pas de la gare, invitation au voyage, destination les tropiques. Va chercher bonheur à l’angle du boulevard de l’Yser et de la rue du Champ des oiseaux.

Le patron Demetrio Pinheiro, 33 ans, gère les boissons, dont les cachaças artisanales haut de gamme primées dans des concours internationaux. Demetrio élabore la carte et sa mère Diolene, 51 ans, cuisine les spécialités brésiliennes : feijoada (plat national, sorte de cassoulet à base de haricots noirs et de porc), picanha de bœuf (qui correspond à l’aiguillette de rumsteck), moqueca (ragoût de poissons emblématique de Bahia)…

int_boteco.jpg

La maison prépare aussi les incontournables salgados, petites bouchées du genre tapas, comme la coxinha, cette croquette pannée au poulet typique de São Paulo. Le dessert roi ici ? La mousse de fruit de la passion. 18,50 € pour la formule 2 plats, 22€ pour la formule complète.

Boteco Brasil, ouvert le 22 février en lieu et place du Bistrot Gourmet, a juste eu le temps d’éclore avant de suspendre son activité pendant la durée du passage à Covid. Pas de quoi paniquer Demetrio, aussi cool que dur au mal. La joie de vivre brésilienne dans un corps de légionnaire.

Demetrio, 33 ans, est arrivé en France il y a six ans, dans les rangs du Régiment de cavalerie de la Légion étrangère au camp de Carpiagne (sud de Marseille). "En octobre 2015, une amie de Rouen m’a proposé de lui rendre visite. Je suis venu et je suis tombé amoureux de la ville. J’ai su que si je quittais la Légion, ce serait pour m’installer ici."

Dans une autre vie, Demetrio était gendarme depuis l’âge de 19 ans dans sa ville d’origine : Macapá, sur la ligne de l’équateur, près de la Guyane française. Demetrio est à sa façon un ambassadeur du Brésil en France. "Le pays avec lequel la France partage sa plus longue frontière (730 km), ce n’est pas l’Espagne mais le Brésil, avec le département de la Guyane !"

Boteco Brasil a fermé du 24 au 28 août pour donner un coup de peinture à la façade et aménager une piste de danse au premier étage. A partir du 19 septembre, des cours de samba seront dispensés le samedi à 18h par la professeure Manuella Kassa Cabello, de l’association Bantu Afro Brasileiro (15€ pour une heure, avec une boisson soft).

Boteco Brasil fait la part belle à la musique : le pagode y règne en maître. Prochain concert gratuit de Rogerinho samedi 5 septembre à 20h30. Et un dimanche midi par mois, c’est repas sur fond de fête (on dit "domingueira") pour 19,50€. Rendez-vous le 13 septembre, mais attention au nombre de places forcément limité.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui5498
mod_vvisit_counterHier15780
mod_vvisit_counterCette semaine81161
mod_vvisit_counterSemaine dernière98604
mod_vvisit_counterCe mois447682
mod_vvisit_counterMois dernier335434
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/0911382413

Qui est en ligne ?

Nous avons 2872 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13746
Affiche le nombre de clics des articles : 23510401
You are here BREVES 2020 Boteco Brasil