AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

accueil de l'étranger.

Envoyer
A lire de préférence sur : http://www.maison-legionnaire.com/

Accepter l’étranger :

Ce qui constitue l’âme d’une nation est lié au passé et au présent. L’un est la possession d’un héritage de souvenirs ; l’autre impose le vivre ensemble, ainsi devraient se conjuguer en harmonie le natal et l’adoptif.

La notion de se nourrir de romantisme patriotique impose à tout « patriote » le sentiment d’être tributaire d’une civilisation, débiteur du monde qui le précède, il adhère naturellement à l’histoire de son pays digne représentant de ses très vénérables aïeux.

Aujourd’hui, pour les jeunes générations, cette manière de penser peut paraître paradoxale, la situation se présentant noyée dans un monde devenu mondialisation et il leur semble difficile de situer leur place dans une Europe qui peine à se construire.

Comment serait-il possible, pour nos jeunes, avec le regard d’aujourd’hui, ne pas souhaiter abandonner un passé récent qui n’est pas fait que de gloire, ni d’héroïsme, mais surtout de sacrifices, de souffrances imposées et dont les épisodes embarrassants ne peuvent s’assumer correctement puisqu’il en ressort un constat d’une navrante imbécillité doublée d’inhumanité.

Le passé rend désormais des comptes, il comparait devant le tribunal du présent, l’Europe devient terre d’immigration, il est tellement vrai que nous ne saurions nous isoler dans une bulle et regarder le reste du monde mourir de faim.

Pour nous, tout cela tient en trois mots : « Plus jamais ça ! » 

Nous sommes à la croisée des chemins, est-il encore temps de faire un choix et lequel ? Pourrons-nous ne pas subir les conséquences de nos propres faiblesses ?

A ces questions, seuls les jeunes devraient y répondre.

Qu’avons nous, à leur offrir, la société idéale n’existe tout simplement pas, mais il serait grand temps de transformer celle que nous nous préparons à leur léguer.

Vaste programme comme disait si bien un personnage célèbre, il n’en reste pas moins vrai que nous pouvons nous interroger sur l’avenir qui s’impose à nous et où la place de l’étranger sera indiscutablement au centre des débats. Nous savons par expérience toute la richesse que peut nous apporter l’étranger au sein de notre Légion étrangère (qui n'a de richesse que d'hommes), pourquoi en serait-il autrement pour le pays des droits de l’homme et du citoyen…


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui4531
mod_vvisit_counterHier5732
mod_vvisit_counterCette semaine10263
mod_vvisit_counterSemaine dernière37502
mod_vvisit_counterCe mois171336
mod_vvisit_counterMois dernier216929
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/099089743

Qui est en ligne ?

Nous avons 863 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13546
Affiche le nombre de clics des articles : 19295223
You are here REPERTOIRE ACTUALITE XX° 1994 - 1958 1971 accueil de l'étranger.